La famille Tournier (intitulé du site)

 
Navigation
  Accueil
  Recherche sur le site :

  

Informations
  Etymologie du nom
  Sens du mot
  Origine géographique
  Répartition géographique
  Hors de France
  Célébrités
      Nicolas Tournier
  Mediathèque
  Lieux

Généalogie
  Cousinade : Lièvremont 2008
  Quelques arbres
      Base GeneWeb 5
  Quelques documents
  Les pages de Christian,
  Claude, Hervé et Michel
  ...
  Forum Tournier sur GeneaNet

Communauté
  Annonces familiales
      Annonces archivées
  Les Tournier sur le Web
  Votre adresse @tournier.org
  Activités à partager
  ...
  Notre réseau sur Viaduc

 

Un contrat de mariage en date du 28 juin 1633

Qui ne se souvient du passage dans « L'Avare » de Molière dans lequel Valère répond à Harpagon : « Il est vrai : cela ferme la bouche à tout, sans dot. Le moyen de résister à une raison comme celle-là ? ».

Le contrat de mariage est justement l'acte par lequel est réglé le montant de la dot. C'est donc un acte notarié très important car il met en jeu des valeurs ou des sommes très importantes.

Le contrat de mariage de Michiel TOURNIER et Anne BAVEREL est intéressant à plusieurs titres :

  • Sur le plan formel, son ancienneté, puisqu'il date de 1633, et la graphie très lisible. On notera au passage les signatures des parties témoignant de la connaissance des lettres. L'abbaye de Montbenoît n'y est sans doute pas étrangère.

  • Au point de vue généalogique, il complète utilement les données inscrites dans les registres paroissiaux (RP) qui, s'agissant des mariages à Montbenoît, n'ont été enregistrées qu'à partir de 1644. On apprend le prénom du père de Michiel, à savoir Estienne dit François. A cet égard on peut penser que plusieurs Etienne étant d'une même génération, la façon de les distinguer était de rappeler le prénom du grand-père. La lecture des RP confirme cette hypothèse. Michiel a donc un frère Laurent et une soeur Jeanne.

On ne s'étendra pas sur le jargon des praticiens de l'époque mais on remarquera cependant que le versement de la première échéance de la dot ne s'effectuera qu'après la naissance d'un premier enfant.

Le montant de la dot, 260 francs, correspond à la valeur de 13 vaches. C'est énorme ! Nos agriculteurs contemporains qui ont déjà du mal à trouver des épouses auraient de grandes chances de rester éternellement célibataires !

La vache et la mère brebis figurent souvent dans les contrats de mariage de même que le lit, les chemises, linceuls (draps), couvre-chefs (bonnets), devantiers (tabliers). Selon la richesse de la promise leur nombre peut varier. Ainsi dans un autre contrat de mariage datant de 1632 et liant Claude POURCHET à Clauda TOURNIER, le nombre des effets cités plus haut est porté à 10.

Transcription du contrat :

Traicttant le mariage futur de Michiel fils fut Estienne TOURNIER dict François de Lièvremont qui prétend prendre à femme sy plaict à Dieu et notre mère l'eglise l'accorde Anne fille d'honnorable Claude BAVEREL dict Courtot dudit lieu, se sont constituez en leurs personnes ledit Michiel TOURNIER d'une part et ladite Anne BAVEREL de l'auctorité de sondit père d'aultre part. Lesquels par serment presté aulx Saints Evangiles de Dieu entre les mains du notaire soubsigné ont promis se joindre par mariage au plustost que le temps le permettrat, en face de notre mère l'Eglise, en faveur et contemplation duquel ledit Michiel TOURNIER s'est faict bon et riche de tous et singuliers les biens à luy eschuz et dévoluz en la succession et hoirie de sondit père, et en la mesme faveur que dessus, Clauda LEOULTRE sa mère icy présente la faict bon et riche de la moitié de tous et singuliers ses biens meubles et immeubles à sa stipulation à les partages esgalement après son trespas avec Laurent TOURNIER son aultre filz frère dudit Michiel, se réservvant touttefois ladite Clauda LEOULTRE la somme de cent frans à prendre sur sesdits biens pour en constituer dot à Jeanne TOURNIER sa fille lorsqu'elle parviendrat en ordre de mariage. Item l'usuffruit et jouyssance desdits biens et tant elle ne ... roit cy après bien et dehuement nourrie et entretenue selon son estat par lesdits Michiel et Laurent TOURNIER frères nourrie et entretenue en leur maison ladite Jeanne TOURNIER leur sœur jusque elle parvienne audit ordre de mariage. Pareillement ledit Claude BAVEREL et Marguerite CARREL mary et femme père et mère de ladite Anne BAVEREL ycy présents en leurs personnes ont en mesme faveur dudit mariage constituez dot et mariage divis à ladite Anne BAVEREL leur fille présente et de leurs auctorité stipulante de la somme de treize vingtz frans monnoye de ce pays payables sçavoir cent frans le lendemain du jour que leurdite fille aurat délivré du premier enfant à naistre dudit futeur mariage aultre cent frans payable un an après ledit premier terme et les soixante frans parfaisant la somme totale de treize vingtz un an après expiration du second terme. Item promettent luy delivrez pour le lendemain des futures nopces une vache en valeur de vingtz frans et une mère brebis en valeur de trois frans et pour le jour d'icelle ung lict de pucette garnit de cussin et contre poincte son troussel consistant en huict chemises, huict linceulx, huict couvrechefs et huict devantiers oultre ses aultres menues hardes. Deplus la bien et dehuement vestir selon sa qualité après les habits qu'elle a présentement servant à son usage d'un goutillon de drap de couleur violet en un courdset de mesme drap. Moyennant quoy et les sommes d'argent, vache, mère brebis ou la valeur receus ladite Anne BAVEREL serat tenue passer lors quittance de l'auctorité de son futur mary à sesdits père et mère se contentant partant et se déclarant bien appoutionnée de ce qu'elle peult prétendre en leurs hoirie et successions et lesdits Michiel TOURNIER promettre comme il promect.le tout de ce quil aurat reçu sur bons et suffisants assignaux pour par sadite future femme y avoir recours en cas qu'advienne répétition de dot , fournirat à sadite futur femme joyaulx jusqu'à la somme de dix frans pour le jour de la solemnisation desdites nopces que luy demeureront pour elle et les siens . Acquereront lesits mary et femme par moitié meubles et immeubles dérogeant quant à ce à la coustume générale de ce pays et pour le surplus qui n'est exprimé au présent traictté les parties s'en régleront selon ladite coustume pour l'accomplissement desquelles choses cy devant mentionnées et pour y estre contrainctes les parties et une chacune d'icelle ont obligé tous et singuliers leurs biens submis au privilège du scel de sa majesté renonceantz à touttes exceptions cy contraire et audroit disant que générale renonciation ne vault que si la spéciale ne précède dehue stipulation y entr ... faict par l'advis des parens et amis aubas nommez et passé en la maison de et par devant Guillaume COURLET procureur audit lieu après midy du vingt huictième jour du mois de juin l'an mil six centz trente trois en présence de Pierre BAVEREL frère de ladite Anne Laurent TOURNIER frère dudit Michiel Jean LAITHIER demeurant audit lieu clerc et Charles CARREL dudit lieu tesmoings requis.

Christian TOURNIER.


[ Drapeau anglais English version | Informations légales | Ours | Charte | Nous contacter | Commenter cette page ]